L’AMOUR EST L'INFINIE PROTECTION -

Message reçu de l'Ami par Agnès Bos Masseron -

31 MARS 2020

Etre présence d'amour pleinement, le plus beau don que l'on puisse faire à l'humanité.

Ne vous accrochez à aucune histoire. Être ce rayonnement d'amour avec une telle intensité qu'il ne reste de place pour aucune croyance, pour aucune histoire.

Être le don vivant, vous comprenez. Ainsi dans l'unité du cœur, offrons le don.

 

Michaël tisse le manteau de lumière bleue dont il entoure l'aura de la terre, manteau de protection. Et vous le savez, qu'est-ce que la protection ? L'amour et la paix. Cette énergie est l'infini de la protection. A l'heure où tant cherchent à se protéger, qui osera être pleine présence d'amour, être la paix sans tergiverser, sans se laisser colorer par quelque histoire, quelque croyance ou quelque énergie qui voudrait faire croire que quelque danger puisse exister ? Vous le savez, n'est-ce pas, de toute éternité pour la création, le seul danger est le manque de dire pleinement oui à "Je Suis l'infini de l'amour".

La peur disperse, la peur affaiblit. L'amour est l'infinie et naturelle protection de l'être qui se sait invincible, non par quelque pouvoir mais par la majestueuse présence de cet amour qui est tout, qui par nature est le Divin.

Alors que tant essaient de faire croire à quelque danger, qui ose s'unir à la fraternité du vivant, celle qui rit et chante l'infini de l'amour sans entrer dans aucune histoire ? Car les histoires, vous le savez, ne sont que mentales et le mental, vous le savez, n'a aucune prise sauf si on lui donne du pouvoir, sauf si on laisse ses émotions se débrider et que l'émotion de peur enserre. Se libérer de tout ce qui enserre, de tout ce qui enchaîne, dans la simplicité de la dévotion à être l'infini de l'amour, l'infini de la joie. L'union de l'amour et de la joie est l'infini de la tendresse.

 

Marie offre la tendresse à la Terre, offrant les pétales de roses et nous invite à nous unir à elle par l'attention et l'intention pour laver la Terre et le collectif de l'humanité, le corps unifié de l'humanité, de la tendresse des pétales de roses.

 

Comprenez la beauté. Il serait beau que l’humanité comprenne. Ce n’est pas en s’inquiétant pour un trouble que l’on peut aider à la résolution de ce trouble. Ce n’est pas par la peur que l’on peut aider à résoudre ce qui en apparence a besoin d’être résolu.

La puissance de guérison, c’est la puissance de la foi, et qu’est-ce que la foi ? Non une croyance aveugle, non une croyance, la foi est la vision noble du Divin. Et qu’est-ce que le Divin ? Le Divin est la perfection, le Divin est l’éternel au-delà. Et au sein de cet éternel au-delà sont toutes les couches de la création. Dans chaque couche la parfaite beauté, la parfaite harmonie, dans la simplicité de l’incarnation, la parfaite harmonie de la santé pour chaque être humain. Cela c’est une contemplation du Divin.

La parfaite harmonie des sentiments, la parfaite harmonie du bonheur et de la joie contemplée dans une vision à laquelle on offre toute son attention, toute son intention, et vous le savez, l’attention est créatrice. Ainsi vous vous unissez à la Fraternité du Vivant qui éternellement contemple et offre la santé parfaite pour chaque être. Vous savez, c’est tout comme dans vos symphonies, les musiciens s’accordent à la fréquence juste et jouent sur le même registre. Que diriez-vous d’une symphonie où chacun est sur un registre différent, où personne ne s’accorde, où personne même ne joue la même portée. La portée de la Vie, c’est la portée de la foi, non une croyance aveugle mais cette certitude que seul est le Divin à travers tous les aspects de la création qui sont le Divin.

Appliquez cela au niveau de la santé. Cessez d’écouter ces nouvelles qui ne font que décentrer le collectif de l’humanité. Gardez le regard rivé sur la santé parfaite et offrez cela à chaque être humain et particulièrement maintenant à ceux dont le corps en apparence est affligé de symptômes.

Vous le savez, il est l’ère des miracles, l’ère de l’harmonie. Voyez, alors que certains ne savent pas mieux faire que de créer des histoires qui décentrent, il est la fraternité du vivant et savez-vous, les milliards d’anges, savez-vous la fraternité, ces milliers, ces millions, ces milliards d’êtres lumineux qui unit le cœur du Un, offre ce qui est la seule prière, la vision de l’harmonie, car la prière, vous le savez, n’est pas l’amour, elle est le Verbe, et le Verbe est la pure expression de la vision.

Et gardez cela simple. Il est beau de rester dans la simplicité. Les enfants de l’humanité sont eux aussi membres de la fraternité du Vivant. Restons dans la simplicité des enfants. Gardez la vision d’êtres jubilant de santé ; l’image peut-être d’un enfant qui danse de joie ou qui lance sa balle vers le soleil et qui saute très haut pour rattraper la balle, ou peut-être le soleil même. Vous savez, la puissance de la Joie et de la vision, la vision simple d’harmonie, du plein bonheur, de la santé, de la vitalité. Quelle que soit l’image que prenne cette vision, vous ne laissez entrer aucun doute, aucune histoire, et la dévotion est de s’unir à la fraternité du Vivant qui offre à l’humanité la vision de la santé parfaite.

Vous le savez n’est ce pas, il est tous ces médecins qui, paraît-il, font des miracles. Le miracle est la résultante de l’offrande de toute son attention à la vision d’harmonie. L’idéal est par tous les sens, ou au moins par un seul sens, peu importe tant que l’énergie est rassemblée, détendue, pleine et unifiée. On ne peut être affolé ou apeuré, et en même temps croire prier pour la santé de l’humanité. La prière a sa base dans l’infini de la Joie.

Ainsi simplement, vous rassemblez l’énergie par le souffle, et par dévotion, vous retirez votre attention ou votre énergie de tous ces courants porteurs de dissension, de toutes ces nouvelles faussées. On n’a pas besoin d’histoire pour garder la vision de l’humanité établie dans l’harmonie de la santé parfaite. On n’a pas besoin d’histoire, on n’a besoin que de l’amour et de cet enthousiasme d’être membre de la fraternité du Vivant.

La connaissez-vous cette fraternité ? Nous le redisons, tous les règnes, tous les plans, toutes les dimensions même, unifiés par l’unité du cœur. Et chacun avec son mode d’expression, chacune dans son langage, offre la vision. La fraternité du Vivant ne peut se permettre de donner son attention à quoi que ce soit d’autre que d’offrir cet infini de l’amour, cet infini de la Joie et cette vision concrète de la santé parfaite pour chaque être vivant sur la Terre.

Et voyez à quel point l’énergie du centre et du cercle s’amplifie. Mille fois plus puissante l’énergie unifiée d’un cercle qui fait le choix par dévotion d’être la vision d’harmonie et d’offrir cela à chaque être vivant sur la Terre.

Et puisse chaque être entendre l’infini de la tendresse.

 

Voyez la puissance de l'union. Puisse chaque être entendre l'invitation.

Être humain est être de puissance et nul n'est isolé. Il n'est que le cœur d'infini et la puissance de l'Être. Et l'Être, vous le savez, est l'amour infini, inconditionnel, éternel. Et cela, vous le savez, c'est l'infini de la joie et cela c'est le Divin.

Faire le choix de dévotion. Incarner cela c'est s'offrir, flamme vivante de joie, d'amour, de tendresse, de compassion et donc de guérison. A chaque être vivant sur la Terre, au sein du cœur, le temple du Un, s'offrir maintenant, inconditionnellement, éternellement, irrémédiablement, au cœur de chaque être vivant sur la Terre, à leur structure physique, au cœur de chaque planète reliée à la Terre, à leur structure physique, au cœur de chaque être vivant dans toutes ces planètes reliées à la Terre, à leur structure physique, au cœur de la galaxie, au cœur du silence, le temple du Un.

Puisse l'humanité comprendre, il n'est que la fraternité. Abolir les croyances dans les hiérarchies, les dimensions. Il n'est que la dévotion de chaque être qui s'offre au tout. Voyez à quel point l'attention réunit. Plus de distance, n'est-ce pas, plus de temps, plus de dimensions. Chaque être le dévot de l'amour, totalement présent, totalement offert. Elle est concrète, n'est-ce pas, la fraternité du vivant.

 

Vous le savez, n'est-ce pas, le temps linéaire n'est qu'illusion. Ne vivez pas maintenant comme un moment dans le temps et l'espace. Gardez l'union, gardez la vision.

Voyez, il est un plan de vie qui est le temple du vivant. Là tous les êtres évoluent et s'unissent dans le temps simultané pour porter et incarner cette vision de l'incarnation d'harmonie. Sortez de l'emprise du temps linéaire.

Votre temps, vous l'avez vu, s'accélère et perd sa tangibilité, n'est-ce pas ? Retrouvez le temps simultané, ce moment maintenant, cette intensité de joie, d'union, de tendresse.

Cette vision d'harmonie, de guérison, maintenons-la dans le maintenant éternel du temps simultané. C'est là que nous nous rencontrons. C'est là que nous marchons sur les routes de la création. Louons l'Eternel, éternellement. Qu'il soit loué.

Nous vous remercions.

CENTRE PERLE DE JOIE  1966 AYENT-CH   0041 76 439 89 66 

  • Facebook